Argentina 2015

01 octobre 2015

1) Approche de l'Argentine

argentine

 

Carte d'identité :

Superficie : 2,8 millions de km²
Point culminant : l'Aconcagua (6 960m)
Population : 42,6 millions d’hab. (15,3 hab./km²)
Capitale Buenos Aires : 2,9 millions d’hab. (agglomération : 13,5 millions)
Organisation politique République fédérale regroupant 23 provinces et 1 district fédéral
Langue : espagnol
Religion : catholique en forte majorité

 

Géographie :  (source : www.geo.fr)

Huitième pays au monde et deuxième d’Amérique du Sud par la taille, l’Argentine est grande comme environ cinq fois la France, sans compter les îles de l’Atlantique-sud et le secteur antarctique, éparpillés sur 1,2 million de km².

S’étirant sur près de 3 700km et sur 1 400km d’est en ouest, l’Argentine présente des caractéristiques des plus contrastées. Ainsi, la majeure partie du pays relève de la zone tempérée de l’hémisphère Sud, mais le climat du Nord-Est est subtropical et celui de l’extrémité sud, subantarctique…

La gigantesque barrière des Andes, à l’ouest, et l’influence des océans Pacifique et Atlantique, de part et d’autre du pays, tempèrent toutefois ces excès dans la partie centrale du pays. Cette diversité climatique, alliée à des reliefs extrêmement variés – de l’horizontalité des pampas orientales à la verticalité vertigineuse des sommets andins –, a favorisé le développement d’une faune exceptionnellement riche.

 

Histoire :  (source : www.cityzeum.com/.)

 Jusqu'au XVIe :

  • Avant la colonisation espagnol, l'Argentine est peuplée de nombreuses tribus indigènes : Pampas, Tobas, Matacos, Onas, Diaguitas, Tehuelches... .
  • En 1516, l'espagnol Diaz de Solis débarque sur le territoire argentin, le pays sera colonisé difficilement par les espagnols au XVIéme et XVIIéme siècle.

Le XIXe :

  • En 1806 et 1807, les argentins repoussent des expéditions militaires anglaises qui tentent de coloniser le territoire.
  • La révolution de Mai 1810, marque l'indépendance de l'Argentine. Et après plusieurs années de guerre contre les Bourbons, l'indépendance est officielle le 9 juillet 1816.
  • En 1826, Juan Manuel de Rosas prend le pouvoir.
  • En 1853, une constitution est proclamée et l'esclavage est aboli. Santiago Derqui est élu président. Plusieurs peuples indigènes insoumis sont alors soumis par le gouvernement.
  • A la fin du XIXéme siècle, l'économie se développe fortement et de nombreux immigrants européens s'installent en Argentine.

Le XXe :

  • En 1916, Hipolito Yrigoyen, est élu président et met en place des réformes sociales. Il rompt avec le libéralisme économique.
  • A chaque élection les luttes politiques sont violentes. Le pays est touché par la Grande Dépression en 1929 et en 1930 le général José Félix Uriburu prend le pouvoir par un coup d'État. Le pays entre dans une période sombre.
  • En 1943, Peron prend le pouvoir par un putsch militaire. Admirateur de Mussolini et Franco, il met en place une dictature militaire et développe un culte de sa personnalité. Mais il maintient le multipartisme et les élections démocratiques.
  • En 1955, un nouveau coup d'État met en place le régime de la Révolution libératrice. Les coup d'État se succèdent en 1962, puis en 1966 quand le général Ongania prend le pouvoir. Il prend en main tous les pouvoirs de manière autoritaire.
  • Une révolte populaire en 1970 se transforme en quasi-guerre civile. Les disparitions et les massacres sont nombreux jusqu'en 1973. Peron est élu président en 1973, il meurt en 1974 et son épouse prend le pouvoir. Le pays est livré aux militaires qui écrasent l'opposition, ils prennent le pouvoir par un coup d'État en 1976.
  • La junte militaire gouvernera jusqu'en 1983. Durant cette période, les « disparitions », les internements arbitraires et la torture contre les opposants sont généralisés.
  • En 1982, le régime de plus en plus contesté déclare la guerre au Royaume-Uni au nom de la souveraineté sur les îles Malouines. L'Argentine est défaite en 3 mois et le régime sombre. Des élections sont organisées en 1983 sous le regard d'observateurs internationaux.
  • Le retour à la démocratie s'accompagne du jugement des membres de la Junte. Le pays est touché par des graves difficultés économiques, Raul Alfonsin annonce des élections anticipées qui amène au pouvoir Carlos Menem.
  • Les crises économiques se succèdent et en 2003, Nestor Kirchner est élu président dans un pays économiquement ravagé. En 2007, c'est sa femme Cristina Fernadez de Kirchner qui est élue présidente.
  • En octobre 2015, un nouveau Président de la République sera élu...  

Tango

Posté par Voyagescarbo73 à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 octobre 2015

2) Le circuit : du Nord au Sud

Pour nous aider à élaborer notre projet, nous avons contacté l'agence de voyages Altiplano, spécialisée dans les voyages et circuits à la carte.

Ce circuit nous permettra de visiter les sites les plus connus de ce grand pays : Iguazu avec une incursion au Brésil et ses célèbres chutes, Salta avec la découverte des pays Andins, El Calafate et le glacier Perito Moreno, Ushuaia, la ville la plus australe du mondeet bien sûr la capitale Buenos Aires.

Puis nous ferons une immersion dans la Pampa pour rendre visite à Lucia Berthet dans la ville de Rufino pour une rencontre quelque peu magique.

2015-01-01 Carte Argentine

 

Posté par Voyagescarbo73 à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2015

3) Les vols

Pour parcourir ce grand pays, grand comme 5 fois la France, nous allons effectuer 10 vols, en voyageant avec 3 compagnies aériennes :

La compagnie IBERIA, pour les vols Lyon-Madrid et Madrid-Buenos Aires :

A 340

 

La compagnie LAN, pour les vols Buenos Aires-Iguazu et Ushuaia-Buenos Aires :

Lan

 

Et la compagnie AEROLINEAS ARGENTINAS poues les vols Iguazu-Salta, Salta-Buenos Aires, Buenos Aires-El Calafate et El Calafate-Ushuaia :

Aerolinas

 

Posté par Voyagescarbo73 à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2015

4) Dans la Pampa, à la rencontre de Lucia Berthet !

Des Aiguebellains et des Savoyards ont immigré en Amérique du Sud au 19ème siècle :

Magie d’internet …Lucia Berthet a retrouvé ses racines Savoyardes par l’intermédiaire du site internet de la mairie d’Aiguebelle et de la rubrique « Commentaires » dans laquelle elle a posté un message rédigé en espagnol…

C’est le début d’une histoire et d’une belle histoire !

Par curiosité, je suis entré en contact avec cette inconnue, qui m’a expliqué l’intérêt qu’elle portait à Aiguebelle, le village de ses ancêtres.

Lucia Berthet a eu des ascendants résidant à Aiguebelle au 19ème siècle, Antoine BERTHET et Pétronille DURAND. Leur fils, Pierre Berthet, comme beaucoup d’autres Savoyards et de Hauts Savoyards, a émigré en Amérique du sud, compte tenu des difficultés économiques que traversait notre région.

De nombreux habitants de Lanslebourg, en Haute Maurienne, ont ainsi traversé l’océan Atlantique pour rejoindre en majorité l’Uruguay :

«Aujourd’hui après plusieurs années de silence dues à différentes raisons, nous nous rencontrons, Uruguayens, Argentins, Savoyards, un même sang court dans nos veines. Nous avons réalisé La Grande Cousinade du Rio de la Plata et de Savoie, comme nous disions en 2005, quand nous avons foulé la terre de nos ancêtres» (extrait du site internet « www.saboyanos.org/fr/lanslebourg3.asp)

Lucia Berthet représente la 3ème génération de cette famille émigrée. Elle a aujourd’hui 73 ans.

Elle a résidé dans un village qui s’appelle Villa Saboya (331 habitants), au centre de l’Argentine, situé dans la province de Buenos Aires, tout près des provinces de Santa Fé et Cordoba. Cette région est plutôt agricole.

Ce village a été fondé par Don Manuel CADRET, dans son domaine de la « Vanguardia ». Il est né à Buenos Aires le 20 Décembre 1850, fils de Don Francisco CADRET.

Mariée et maman de 3 enfants, grand-mère, elle est aussi une grande voyageuse. Fin 2013, elle a notamment effectué un circuit de Rome à Paris via Turin et Genève. A Turin, elle a longtemps hésité à faire le crochet en Maurienne, mais les circonstances n’ont pas été favorables. Elle a bien visité aussi son immense pays, grand comme 5 fois la France. Elle s’est notamment rendue à Ushuaia, le bout du monde…

Puis, il y 2 ans, elle a échangé sa maison contre l'appartement de son fils, situé à Rufino (provice de Santa Fé), afin d'être à proximité des services d'une ville (santé, commerces, etc...). Rufino n'est distante de Villa Saboya que de 22 kilomètres.

Et depuis cette prise de contacts, des échanges de mails se font régulièrement entre nous.

Heureusement que Google Translate et Reverso me permettent de parler couramment espagnol...

Revenons sur les circonstances de cette migration vers l’Amérique du Sud :

Au cours de la première moitié du 19e siècle, la plupart des immigrants français vers le Nouveau Monde se sont installés aux Etats-Unis et en Uruguay, puis se sont tournés vers Argentine, encouragés par le nouvel ordre institutionnel. L'Argentine est à cette époque en plein développement économique et accueille les réfugiés politiques de tout bord, sans distinction.

Les premiers émigrants français sont principalement des exilés politiques et d'anciens officiers de l'armée impériale, cette immigration est devenue plus considérable vers 1825, atteignant jusqu'à 1500-2000 immigrants français par année. En 1839, il a été estimé que 4 000 Français vivaient dans la province de Buenos Aires, ce chiffre est passé à 12 000 en 1842.

En 1861, 29 196 Français ont été recensés en Argentine, y compris les 14 180 vivant dans la ville de Buenos Aires, où ils représentaient la troisième communauté étrangère. L’immigration française a augmenté de façon spectaculaire dans la première moitié des années 1870 et dans la seconde moitié des années 1890 (61 382 immigrés dans une période de trois ans ). La dernière hausse des chiffres est due à une politique menée par le gouvernement Argentin en vue de réduire l'importance croissante de l'immigration italienne. Pour ce faire 132 000 billets de voyage gratuits ont été distribués en Europe entre 1888 et 1890 et 45 000 Français ont pu les gagner.

Au tournant du 20e siècle, les chiffres ont commencé à décroître et l'immigration française a diminué et les immigrants déjà établis ont fusionné au sein de la population. Il a été estimé que 100 000 Français vivaient en Argentine en 1912 soit 67 % des 149 400 Français vivant en Amérique latine.

La moitié des immigrants français, jusqu'à la seconde moitié du 20ème siècle provenait du Midi de la France en particulier du Pays Basque, du Béarn et de la Savoie.

Les Franco-Argentins forment une grande partie de l'élite du pays. En 1959, il a été estimé que 7 % de la classe supérieure de Buenos Aires avait des origines française. (données Wikipédia)

Les causes de l’émigration :

Les causes de l'émigration française vers l'Argentine sont multiples et principalement d'ordre politique, économique et social. Le bouleversement que la France a connu tout au long du 19ème siècle a contraint à l'exil de nombreux Français aux idées libérales et anticléricales qui ont trouvé refuge en Argentine. De plus, au cours du 19ème siécle, de graves crises ont affecté le secteur agricole (disette, grêle, famine, incendies, phylloxera...) provoquant un exode rural en masse. (données Wikipédia).

 

Vous trouverez ci-dessous la carte de la Pampa et les photos :

1) du drapeau de Villa Saboya (Ville de Savoie), qui reprend les couleurs Savoyardes.

2) de Lucia en compagnie de son mari Antonio.

3) avec leurs 3 enfants VéronicaHoracio et Guillermo,

4) Lucia à Ushuaia

Villa Saboya

1920 Drapeau Villa Saboya

2015-07-25 (2)

2014-03-27 70 años lucia y varios 203

2005 Ushuaia 1

 

 

Posté par Voyagescarbo73 à 18:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 octobre 2015

5) Les couleurs de l'Argentine

Le drapeau de l'Argentine est constitué de deux bandes bleu ciel horizontales séparées par une bande blanche. En son centre est placé un soleil doré, le sol de Mayo rappelant le Dieu Inca solaire Inti. On peut d'ailleurs noter qu'un rayon du soleil sur deux est rectiligne, faisant référence à sa représentation européenne, alors que les autres rayons de l'astre sont ondulés, faisant référence à sa représentation traditionnelle Inca.

D'après la tradition, il a été créé en 1812 par l'intellectuel devenu général Manuel Belgrano  quand il regarda le soleil devant les côtes du Parana, depuis la ville de Rosario. Les drapeaux de nombreux pays latino-américains ressemblent au drapeau argentin.

En effet, les Provinces unies d'Amérique centrale le reprirent en remplaçant le soleil par un autre symbole de liberté (le bonnet phrygien), et les pays issues de la disparition de cet État fédéral - hormis le Costa Rica - firent de même. Ainsi, les drapeaux du Salvador, du Honduras et du Nicaragua ont conservé les trois bandes horizontales bleu-blanc-bleu, seul le motif central et les nuances de bleus variant de l'un à l'autre; celui du Guatemala reprend les trois bandes mais verticalement. Enfin, l'actuel drapeau de l'Uruguay, adopté en 1828, reprend le sol de Mayo, mais s'inspire pour le fond du drapeau des Etats-Unis (source Wikipédia)

Drapeau 1

Le drapeau de l'Uruguay :

Uruguay

 Le drapeau du Honduras :

Honduras

Le drapeau du Nicaragua :

Nicaragua

Le drapeau du Salvador  :

Salvador

Le drapeau du Guatemala :

Guatemala

 

 

Posté par Voyagescarbo73 à 13:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 octobre 2015

6) J-5 avant le départ !

Les valises se remplissent peu à peu avec des affaires d'été et d'hiver et avec des pesées régulières pour respecter les poids imposés par les compagnies aériennes...

Tiens, au fait, samedi soir 24 octobre, nous passons à l'heure d'hiver. Ainsi le décalage horaire avec l'Argentine sera ramené à 4h00.

Quand il sera 12h00 en France, il sera 8h00 là-bas.

En attendant d'être dans l'hémisphère sud, nous vous proposons une vidéo sur la capitale Buenos Aires !

Benos Aires 2

 

 

 

 

Posté par Voyagescarbo73 à 14:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

7) Pour nous accompagner dans ce voyage, qu'avez-vous besoin ?

A) D'abord, un peu de vocabulaire :

- Bonjour / Bonsoir : Buenos días / Buenas tardes

- Comment allez-vous ? : Cómo esta ?

- Très bien, merci, et vous ? : Muy bien, gracias, y usted ?

- Parlez-vous français ? : Habla frances ?

- Je comprends / Je ne comprends pas : Entiendo / No entiendo

- Pardon : Perdón

- Au revoir : Adios

- Bienvenue : Bienvenida

- Merci beaucoup : Muchas gracias

- Excusez-moi : Discúlpame

- Je suis Français(e) : Soy Frances

- Je m’appelle Denis : Me llamo Denis

- Non merci : No gracias

- Oui / Non : Sí / No

- De rien : De nada

- Enchanté : Encantado

 

B) Puis quelques connaissances :

- La monnaie Argentine est le Peso Argentin (ARS) est le cours officiel est d'environ 1 €=10.60 ARS. Pour nous, ce sera simple, il suffira de diviser par 10.

100 pesos

 

- Le fleuve principal de l'Argentine est le Parana qui, associé à l'Uruguay, constitue le grand estuaire du Rio de la Plata.

Uruguay_tmo_2012091

 

- Le plus haut sommet de l'Argentine est l'Aconcagua, 6959 m, dans la Cordillère des Andes.

Aconcagua

 

- L'Argentine a des frontières avec 5 pays : le Brésil, l'Uruguay, le Paraguay, la Bolivie et le Chili.

amsud

 

- Les villes principales sont : Buenos Aires - Mendoza (notre photo) - Rosario - Cordoba...

Mendosa

 

C) Enfin, pour en savoir plus :

 

Posté par Voyagescarbo73 à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2015

8) Découverte de Buenos Aires

Après un long voyage fatiguant, nous avons vu surgir des nuages, ce matin, comme dans un rêve, Buenos Aires, qui nous a paru comme une immense ville sans fin...

Notre vrai voyage commençait avec la découverte de la capitale Argentine, en compagnie d'une guide, Natalia.

HOLA !

Première visite, le centre avec la place de Mayo, célébrant l'indépendance et où tous les jeudis, les mères de la place de mai effectuent des rondes ( Les Mères de la place de Mai est une association des mères argentines dont les enfants ont disparu, assassinés par la dictature militaire de 1976 à 1983).

A proximité, se trouvent le palais présidentiel, tout rose, et la magnifique cathédrale.

IMG_3923-1280x853

Passage obligé par le quartier chic de Recoleta, avec son cimetière si particulier, l'équivalent de notre père-Lachaise, où est enterrée Eva Péron. Je crois que cette personnalité mérite que l'on tape son nom dans Google pour découvrir sa vie...

IMG_3955-1280x853

IMG_3963-1280x853

Le quartier des immigrants et du stade où Maradona a débuté : la Boca. Les maisons en tôle sont de couleurs vives et on croise dans les rues des chanteurs et des danseurs de tango. Sur cette photo, ce ne sont que de simples touristes...

IMG_3998-1280x853

Aujourd'hui, Buenos Aires est devenue une mégaphone avec des quartiers modernes. Un argentin sur 3 vit dans cette ville de près de 13 millions d'habitants.

IMG_3987-1280x853

 

Voilà notre premier contact avec cette ville au charme indéniable que nous reverrons plus longuement lors de notre dernier week end, en compagnie de Lucía et d'Antonio, nos amis de la Pampa.

HASTA LUEGO.

Posté par Voyagescarbo73 à 00:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

9) Iguazú, merveille de la nature

Jeudi 29, un vol matinal nous a amenés dans le nord, là où l’Argentine côtoie le Paraguay et le Brésil, au pays des indiens Guaranis. Le climat y est tropical, nous nous en apercevons rapidement en descendant de l’avion sur le tarmac. Notre guide, Carlos nous facilite le passage de la frontière et rapidement nous sommes admis dans le parc national d’Iguazú. Pourquoi le Brésil : car c’est de ce côté qu’on voit le mieux les cataratas.
Le bruit sourd enfle et soudain elles sont là, devant nous. Nous en restons muets d’admiration. La musique du film « Mission », d’Ennio Morricone résonne dans nos têtes et nous cherchons au loin Robert De Niro en train de gravir une des cascades…
Spectacle grandiose, exceptionnel, magnifique…tous les superlatifs ne suffisent pas à décrire notre vision…
Et durant l’après midi, nous longeons et découvrons les 270 cascades recensées...

IMG_4042_1280x853

IMG_4055_1280x853

IMG_4084_1280x853

IMG_4097_1280x853

IMG_4101_1280x853

IMG_4116_1280x853

 

Au hasard de notre parcours, nous croisons un coati attiré par la nourriture que les touristes abandonnent dans les poubelles.

IMG_4074_1280x853


Et le soir, l’esprit apaisé d’avoir été en osmose avec la nature, nous regagnons notre petite chaumière...

IMG_4021_1280x853

Posté par Voyagescarbo73 à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2015

10) Iguazú, on ne s'en lasse pas !

Vendredi 30, nous partons tôt visiter les chutes du côté Argentin. La raison en est simple, la saison touristique a démarré et il y a déjà beaucoup de monde. De plus, la chaleur, d'après Veronica, notre guide du jour, va osciller autour des 30 degrés.

Pouvions-nous être encore étonnés de la beauté de ces chutes, après ce qu'on avait vu hier ?

La réponse nous apparaît rapidement : OUI, car le côté argentin est fait de multiples passerelles qui serpentent au-dessus, au-dessous et aux abords immédiats des cataractes. Certes, la douche est garantie, mais c'est un excellent moyen de lutter contre la moiteur.

En début d'après midi, nous revenons à l'hôtel pour une sieste réparatrice. Plus tard, nous ressortirons pour visiter un marché local et continuer notre découverte de la cuisine argentine. Une confirmation, la viande est excellente et la bière n'est pas mal non plus !

Demain, en fin de matinee, décollage et direction les Andes... 

IMG_4128_1280x853

IMG_4144_1280x853

IMG_4160_1280x853

IMG_4197_1280x853

IMG_4182_1280x853

IMG_4191_1280x853

 

Dans le parc, au hasard des chemins, nous rencontrons une faune colorée d'oiseaux et de papillons. Ce beau geai noir et jaune nous a fait la conversation alors que l'on attendait le petit train qui allait nous ramener vers la sortie.

IMG_4167_1280x853

IMG_4178_1280x853

Posté par Voyagescarbo73 à 18:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 octobre 2015

11) Salta : bonjour les Andes

Un dernier regard sur les chutes et cap à l'ouest vers la Cordillère des Andes. Cette immense chaîne de montagnes s'étendant sur plus de 7000 kms, compte des sommets parmi les plus hauts du monde et qui sont bien souvent des volcans.

brazil_attractions_140193

Salta, située à 1200 m d'altitude est la ville argentine la plus importante du nord-ouest du pays. Nous l'atteignons après 2 heures de vol.

IMG_151031_1824194_1280x853

 

carte_salta

a6be91d46434d0b42880c60a7f62ed81_large

Salta la linda (Salta la belle), ville de 550 000 habitants, est la plus jolie ville coloniale d'Argentine. Elle fut fondée en 1582 par les Espagnols, et fut une halte importante pour les marchands sur la route commerciale vers la Bolivie et le Pérou.

IMG_151031_1824068_1280x853

IMG_151031_1823504_1280x853

IMG_151031_1823188_1280x853

IMG_151031_1823029_1280x853

La cathédrale, richement décorée, est de style baroque néocolonial.

IMG_151031_1823345_1280x853

IMG_151031_1822089_1280x853

Dans les rues, on trouve beaucoup de vendeurs d'artisanat andin. La population est assez typée.

IMG_151031_1821527_1280x853

Nous visitons le MAAM (musée de l'archéologie de haute montagne, en français) qui retrace l'histoire d'une expédition qui a permis d'exhumer en 1999, trois momies d'enfants à 6739 m, sur le volcan Llullaillaco. Ces enfants avaient été probablement sacrifiés aux dieux par les Incas.

icomaam_s1

 

Le portable, rassurons-nous, est bien arrivé à Salta, permettant ainsi d'avoir le cours de la banane en direct.

IMG_151031_1822475_1280x853

Posté par Voyagescarbo73 à 06:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2015

12) De Salta à la Quebrada de Humahuaca

 

 La Quebrada de Humahuaca, située dans la province de Jujuy, est une longue et étroite vallée de montagne aride sur la route de la Bolivie, flanquée par le haut plateau de la Puna et bordée à l’Est d’espaces boisés.

Elle suit un itinéraire culturel important, le Camino Inca, le long de la spectaculaire vallée du Rio Grande, depuis sa source dans les hauts plateaux désertiques et froids des Hautes Andes à sa confluence avec le Rio Leone, quelque 150 kilomètres plus au sud, en formant un superbe corridor naturel.

Nous visitons le typique village de Humahuaca, situé à plus de 3000 m d'altitude.

Les couleurs minérales de cette vallée sont superbes :

ARGL07_C02

IMG_151101_2306280_1280x853

IMG_151101_2306572_1280x853

IMG_151101_2309080_1280x853

IMG_151101_2309210_1280x853

IMG_151101_2309564_1280x853

 

Les cimetières sont implantés sur des collines, dans ce décor majestueux

IMG_151101_2310142_1280x853

 

Les villages Andins sont remarquables par leur accueil et la beauté des couleurs de leur artisanat.

IMG_151101_2307319_1280x853

IMG_151101_2307103_1280x853

 

En route, nous traversons le tropique du Capricorne,  symbolisé par un monument assez austère.

IMG_151101_2307456_1280x853

IMG_151101_2307598_1280x853

 

Cette échoppe située au bord de la nationale 9 dispose d'une enseigne percutante

IMG_151101_2308133_1280x853

C'est le moment parfait pour vous présenter cette sympathique famille, dont l'aîné Serge s'est absenté.

IMG_151101_2308287_1280x853

 

Cathy nous montre la hauteur des cactus qui est impressionnante

IMG_151101_2309395_1280x853

Posté par Voyagescarbo73 à 20:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 novembre 2015

13) De Salta à Cafayate

Hola, 

Esta mañana llovía cuando dejamos a Salta. Oups !!!

Pardon, l’habitude de parler espagnol toute la journée, j’en oublie ma langue natale…!

Donc, ce matin il pleuvait lorsque nous avons quitté Salta.

Mais pour justifier les 320 jours de soleil par an prétendus, le temps va se lever tranquillo.

Nous partons vers le Sud, en direction de Cafayate, en prenant la nationale 68.

Cette route nous fait traverser "la Quebrada de las Conchas" où l'eau et les vents ont façonné peu à peu des formes souvent surréalistes dans des montagnes principalement ocres, donnant des paysages hauts en couleur.

Encore une journée exceptionnelle

IMG_151102_1935259_1280x853

IMG_151102_1935382_1280x853

IMG_151102_1935485_1280x853

IMG_151102_1936002_1280x853

IMG_151102_1936107_1280x853

IMG_151102_1936202_1280x853

IMG_151102_1936298_1280x853

 

Avec un sol pauvre et pierreux, un drainage naturel par les eaux des montagnes (nous sommes à 1700 m), un bon ensoleillement, un climat sec, les vignobles au pied de la Cordillère bénéficient de très bonnes conditions pour produire des vins de très bonne qualité comme le Torrontes ou le Malbec.

Nous visitons les caves Finca Quara et dégustons quelques crus de la maison.

IMG_151102_1948221_1280x853

IMG_151102_1948333_1280x853

IMG_151102_1948481_1280x853

IMG_151102_1949012_1280x853

 

Cafayate est une paisible bourgade de 12 000 habitants, entourée donc de magnifiques vignobles, et qui a su conserver un urbanisme colonial espagnol. Cette bourgade est tournée aujourd’hui vers le tourisme.

IMG_151102_1949572_1280x853

IMG_151102_1949434_1280x853

 

Sur la place principale de Cafayate, figure la statue de José de San Martín.

Ce général, né le 25 février 1778 à Yapeyú et décédé en France à Boulogne-sur-Mer le 17 août 1850 est avec Simón Bolívar et Bernardo O'Higgins, l'un des héros des indépendances sud-américaines, et surtout le libérateur de l'Argentine. Dans chaque ville ou village, une rue ou une place porte son nom. 

IMG_151102_1950116_1280x853

Posté par Voyagescarbo73 à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14) Repas Argentin

Notre repas de midi s'est composé de deux enpañadas à la viande, un pimiento (poivron farci de riz, de fromage et de maïs) et un dessert : flan con dolce de leche (flan au caramel). Bien évidemment avec une bière Quilmes...

IMG_151101_2308406_1280x853

 

IMG_151102_1949144_1280x853

 

IMG_151101_2308560_1280x853

 

Le soir, nous décidons de manger de la viande, car on la sait excellente en Argentine :

Nous choisissons un bon restaurant, en l'occurrence le "Dona Salta" 

IMG_151031_2215367_1280x960

Le personnel est en habits de gauchos, pour l'authenticité.

IMG_151031_2215598_1280x960

Nous optons pour un bife de chorizo, papas fritas et une bière locale, une Salta...

IMG_151031_2216116_1280x960_1

 

 

Posté par Voyagescarbo73 à 21:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2015

15) El Calafate : cap sur la Patagonie !

Départ matinal pour l’aéroport de Salta. Aujourd'hui nous emigrons vers le Sud, à destination de la Patagonie, avec une escale de 2h00 à Buenos Aires.

La compagnie Aerolineas Argentinas fait une nouvelle fois preuve de tolérance car elle ne nous applique pas de suppléments malgré le dépassement du poids autorisé de nos bagages.

Cet aeropuerto est de taille modeste et l’oratorio est complètement vide. On est prié de respecter la ferveur des lieux...

Dans un coin de l'aéroport, un cactus arbore de très belles couleurs.

IMG_151103_2203216_1280x853

IMG_151103_2203350_1280x853

IMG_151103_2203494_1200x1800

 

Les 2 vols s’effectuent sans aucun probleme à bord de Boeing 737-800.

Les passagers, au cours du second vol, en profitent pour faire une petite sieste.

20151103_143418

 

Notre nouvelle ville d’accueil est El Calafate, située au bord du lac Argentino.

Cette bourgade de 20 000 habitants tire son nom d’un arbuste à fleurs jaunes et baies noires. Elle se situe à proximité du Chili et est la porte d’entrée du parc national des glaciers de Patagonie qui en comporte 13. De loin, le lac Argentino prend une teinte turquoise.

Les maisons sont très colorées. Cette cité vit essentiellement du tourisme.

IMG_151103_2204186_1280x853

IMG_151104_2234524_1280x853

IMG_151103_2204591_1280x853

 

 

 

Posté par Voyagescarbo73 à 00:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2015

16) El Calafate : le lac Argentino et le glacier Upsala

Au cours de cette journée qui a commencé tôt, nous naviguons sur le lac. Nous prenons place dans un bateau confortable et nous partons pour une belle aventure.

Rapidement, nous apercevons des icebergs d'un bleu dense.

Explication : non compactee, la glace laisse filer les bulles d’air dans lesquelles pénètrent  les grandes longueurs d’onde de la lumière, la glace reste donc blanche.

Dans la glace compactee, comme les icebergs, seuls les rayons bleus (les ondes courtes) passent et donnent ces teintes bleutées si spectaculaires.

C'est tout simplement grandiose !!!

Carte_des_glaciers

IMG_151104_2317226_1280x853

IMG_151104_2317357_1280x853

IMG_151104_2307423_1280x853

IMG_151104_2308073_1280x853

IMG_151104_2308174_1280x853

IMG_151104_2308256_1280x853

IMG_151104_2308351_1280x853

 

En milieu d’après-midi, nous partons en 4x4 observer le glacier Upsala. Les derniers hectomètres se font à pied. Juste avant d'arriver sur le promontoire, un condor passa.

Nous tchatchons avec des touristes français : surprise, ils sont originaires de St Michel de Maurienne !!!

L'Upsala a une longueur de plus de 50 kms. Son front s’élève à 70 m et on a calculé qu’il y aurait près de 500 m de glace sous l’eau. Ce glacier recule progressivement. La glace qui fond nourrit le lac situé en dessous.

IMG_151104_2317467_1280x853

IMG_151104_2318066_1280x853

IMG_151104_2319313_1280x853

IMG_151104_2319423_1280x853

IMG_151104_2308447_1280x853

IMG_151104_2308530_1280x853

IMG_151104_2309033_1280x853

 

Posté par Voyagescarbo73 à 21:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2015

17) El Calafate : le glacier Périto Moreno

Nous logeons dans una posada (un hôtel restaurant de famille) dont les patrons se révèlent très serviables et très abordables. Ils sont vraiment aux petits soins avec nous.
Elle est Argentine et lui est Italien, parlant parfaitement le français. Il prépare des petits plats argentins ou italiens à la demande.
L'établissement s'appelle "Posada Karut Josh".

images

Notre visite du jour est l'une de celles que nous attendions le plus en venant en Argentine : le glacier Perito Moreno qui est situé à 90 kms de El Calafate.
Le parcours s'effectue en minibus.

Francisco Moreno, né à Buenos Aires  le 31 mai 1852 où il est mort le 22 novembre 1919, est un naturaliste et explorateur argentin. Il est habituellement connu sous l’appellation de Perito Moreno (l’expert Moreno). Pour l'ensemble de ses travaux, on a donné son nom à ce glacier. Sa statue est à l'entrée du parc des glaciers à El Calafate.

IMG_151105_0623275_1280x853

 Resituons le glacier sur une carte :

carte_argentine

Celui-ci est le plus spectaculaire des glaciers andins. Il mesure 14 kms de long et 4 kms de large, et il culmine à 50-60 m au-dessus du niveau du lac.

Il est classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. C’est l’un des glaciers les plus vivants du monde.

Il craque, grince, gronde et résonne : le moindre bloc qui s’en détache, s’effondre avec fracas, et peut former un petit iceberg qui part à la dérive. Les chutes de blocs sont plus fréquentes en fin d’après-midi lorsque le glacier a été réchauffé par le soleil.

Contrairement aux autres glaciers, il est facilement accessible et les touristes sont nombreux chaque jour à venir l'admirer.

On passe des heures à l’observer sans se lasser grâce à un réseau bien aménagé de passerelles, de terrasses et d’escaliers avec différents circuits permettant de le voir sous plusieurs angles.

On s’en approche d'abord par bateau et là, on fait face à son impressionnante façade telle une muraille bleutée.

Comme le montre la carte, le Perito Moreno a deux façades.

La 1ere photo nous le montre de loin, lorsqu'on s'en rapproche par autocar.

IMG_151105_1752509_1280x853

IMG_151105_1753299_1280x853

IMG_151105_1753146_1280x853

IMG_151105_1754017_1280x853

IMG_151105_1753387_1280x853

IMG_151105_1753505_1280x853

IMG_151105_1754265_1280x853

IMG_151105_1754390_1280x853

IMG_151105_1754490_1280x853

IMG_151105_1755092_1280x853

IMG_151105_1755406_1280x853

IMG_151105_1755532_1280x853

IMG_151105_1756052_1280x853

 

En conclusion, on se trouve bien petit devant ce mastodonte de glace !

IMG_151105_1758026_1280x853

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Voyagescarbo73 à 09:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2015

18) Ushuaia, le bout du monde !

Ushuaia est la ville la plus australe du monde. Doit-elle sa seule réputation à Nicolas Hulot et à son émission ? Certainement pas, mais celle-ci a contribué à donner envie à beaucoup de personnes d'y aller.

Située au bord du Canal de Beagle et entourée par les Monts Martial à l'ouest et par les monts Olivia et Cinco Hermanos à l'est, Ushuaia et sa province, la Terre de Feu, ainsi que les canaux et les innombrables îles qui l'entourent, sont les vestiges de l'érosion exercée par d'anciens glaciers.

Séparé du continent par le détroit de Magellan, s'achevant au sud par le cap Horn, l'archipel est divisé entre le Chili et l'Argentine.

C'est en septembre 1884 qu'une expédition Argentine débarque à cet endroit dans le but de fonder une sous préfecture. Le 12 octobre de la même année, le drapeau argentin est hissé face à la baie de Ushuaïa.

Le nom de Ushuaïa vient de la langue des indiens Yámanas, ses premiers habitants, et veut dire "baie qui pénètre vers le couchant".

Le gouvernement Argentin a accéléré le développement de cette ville afin qu'elle concurrence la ville Chilienne de Punta Arenas qui exercait une influence prépondérante dans la Terre de Feu. Dans les années 1970, les entreprises vont être incitées à s'installer dans cette région par des avantages fiscaux et des aides. Si l'industrialisation connait des hauts et des bas, le tourisme va contribuer à l'essor de la ville et de la région.

La ville compte aujourd'hui environs 60 000 habitants.

Au sud d'Ushuaia se trouve la ville Chilienne de Punto Williams, qui se trouve être encore plus australe !!!

En fait, Punto Williams est une base navale et avec ses 3 000 habitants, elle ne peut prétendre au titre de ville.

carte_Terredefeu

 

Juste avant de décoller de El Calafate, nous admirons une dernière fois le lac Argentino.

IMG_151106_2202315_1280x853

 Le vol est rapide, un peu plus d'une heure, car la distance entre les 2 villes n'est que de 800 kms. 

IMG_151106_2202446_1280x853

Ushuaia, vue de l'aéroport, dominée par des sommets enneigés.

IMG_151106_2202543_1280x853

La principale artère est l'avenue San Martin qui traverse toute la ville. Nous la parcourons sur toute sa longueur et nous magasinons un peu. Les boutiques commencent à installer les décorations de Noël. Curieusement, les Argentins fêtent Noël en plein été.

IMG_151106_2203080_1280x853

Dans la ville, nous répérons de belles constructions colorées mais Ushuaia semble avoir été construite de manière anarchique.

IMG_151106_2203202_1280x853

IMG_151106_2203323_1280x853

 Nous faisons une pause chez "Ramos Générales", une boulangerie-pâtisserie française, qui fait aussi office de restaurant tout au long de la journée. Nous lui trouvons un cachet bien particulier et un charme certain. 

IMG_151106_2203436_1280x853

Cette photo était inévitable...

Fait rarissime, nous rencontrons successivement une jeune fille à l'office de tourisme et une autre dans une compagnie de navigation qui parlent français...

IMG_151106_2204188_1280x853

Nous dînons dans le restaurant "Moustacchio" et une fois de plus, nous nous régalons de viande succulente.

Puis, nous rentrons tôt dans notre hôtel car demain samedi, nous avons une grosse journée touristique...

IMG_151106_2204532_1280x853

Posté par Voyagescarbo73 à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2015

19) Ushuaïa, ses attraits touristiques

Ushuaia continue son  développement touristique et est devenue une station de ski. Mais ce n'est pas cette activité qui est la plus connue. Les visiteurs viennent surtout pour :

Le Parc National de la Terre du Feu :

Il se trouve à 11 km de Ushuaia et sa limite ouest est la frontière avec la République du Chili. Il a été créé en 1960 et comprend l'extrémité australe de la Cordillère des Andes, le lac Fagnano et la forêt subantarctique, jusqu'à la côte du canal de Beagle.

Ce parc possède la particularité d'intégrer des paysages de mer, de forêt, et de montagne, et nous y trouvons une synthèse de la richesse biologique de l'île de Terre de Feu et de ses magnifiques paysages.

La végétation qui caractérise la région sont des abondantes forêts de lengas, guindos et coihues avec une couverture végétale d'arbustes, de mousses et de fougères.

Le parc national est habité par une gamme limitée d'animaux sauvages en raison de l´inhospitalité du climat comme le renard roux et le guanaco (c´est une espèce de lama qui est originaire du sud du continent).

Les oiseaux qu´on trouve dans les zones ouvertes du parc sont les oies de Magellan, des pic verts, des petits éperviers (chimangos), des aigles Mora, des variétés de hérons et de canards. Il y a aussi, des espèces introduites par l'homme qui, après seulement quelques dizaines d´années se sont multipliées grâce à leur facilité d’adaptation, comme le lapin européen, le castor, le rat musqué et le renard gris, provoquant comme dans le cas des castors, des conséquences graves sur le paysage naturel.

IMG_151107_2335124_1280x853

IMG_151107_2335271_1280x853

 Le train du bout du monde :

Ce petit train permet de pénétrer dans le Parc National de la Terre de Feu. Il longe la rivière "Rio Pipo", du nom d’un bagnard qui avait tenté de fuir et qui avait tracé son chemin dans des espaces désolés, hérissés de souches et de moignons d’arbres que les prisonniers avaient en charge de couper et de faire redescendre à Ushuaia pour le chauffage du bagne et de la ville. C'était donc à l'origine un moyen de transport pour emmener les prisonniers dans les forêts avoisinantes et pour qu'on puisse les redescendre avec les stères de bois coupé.

IMG_151107_2335013_1280x853

 Le bagne :

En 1896, le président Roca autorisait la construction d'un pénitencier et vingt-trois prisonniers partaient en bateau de Buenos Aires pour construire la colonie pénitentiaire la plus australe du monde.

Bien qu’elle ait eu 380 cellules, la prison est arrivée à loger jusqu’à 800 bagnards… Les conditions de bagne étaient précaires et souvent très difficiles.

La prison fut clôturée et abandonnée en 1947. Depuis, le bâtiment a été acquis par la Marine de guerre et la Base Navale s’y est installée. Aujourd’hui, les touristes visitent les anciennes cellules, dont les murs de pierre ont logé des délinquants et des criminels condamnés à une prison perpétuelle.

t_l_chargement

images

 Navigation sur le canal de Beagle :

Nous partons en bateau et naviguons entre l'Argentine et le Chili. Le long du parcours, nous observons des cormorans, des lions de mer et différentes sortes de pingouins. Au retour, nous passons à proximité de la base navale Chilienne de Puerto Williams.

IMG_151107_2335553_1280x853

IMG_151107_2336127_1280x853

IMG_151107_2336364_1280x853

IMG_151107_2337157_1280x853

IMG_151107_2337266_1280x853

IMG_151107_2338022_1280x853

IMG_151107_2336536_1280x853

Posté par Voyagescarbo73 à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2015

20) Rencontre magique !!!

Décollage matinal et en avance pour Buenos Aires.
Nous laissons Ushuaia et la Patagonie derrière nous et avec eux notre circuit à la carte. Place maintenant à une autre belle aventure.

IMG_151109_1129199_1280x853

Notre vol est "tranquillo" et en atterrissant, nous avons une belle vue du Rio de la Plata, l'un des plus grands estuaires du monde.

IMG_151109_1129350_1280x853


A l’aéroport de la capitale Argentine, la rencontre avec Lucía est un moment très fort, où se mélangent joies, émotions et un bonheur certain.

«Alegria » répète Lucia en se frappant le cœur. Après un an et demi de contacts et 11 000 kms, la magie de la rencontre a opéré. 

Elle avait un drapeau réversible français et argentin pour être mieux repérée et avait un bouquet de fleurs pour Cathy. Pour ma part, mon tee-shirt arborait les couleurs francaise, savoyarde et argentine.

IMG_151109_1129453_1280x853


Nous prenons la route car 430 kms nous attendent dont environ 400 kms de ligne droite. Lucie est venue avec un de ses amis qui est chauffeur de taxi.
A la sortie du Grand Buenos Aires, nous faisons une pause sandwich à Lujan où se trouve une superbe cathédrale.

Tous les jours et surtout les dimanches, des milliers de personnes viennent assister à la messe, prier, se confesser et se faire bénir.

Il règne une ferveur que nous n’avions vue nulle part ailleurs. La plupart de ces personnes sont pauvres et viennent chercher un réconfort dans la foi.

Dibujo

IMG_151109_1130274_1280x853

IMG_151109_1130562_1280x853

Dans la cathédrale, même les chiens sont admis. Il faut dire qu'en Argentine, ceux-ci disposent de beaucoup de liberté.

IMG_151109_1131158_1280x853

Les bénédictions sont faites à l'extérieur et en permanence.

IMG_151109_1131327_1280x853

Autour de la cathédrale, c'est un peu la fête et les vendeurs d'articles religieux sont très nombreux.

IMG_151109_1130075_1280x853

Lucia est très prolixe et apporte énormément de précisions et de commentaires à Cathy, notre interprète, qui fait front comme elle peut.

Nous reprenons la route et découvrons les paysages de cette pampa. Nous ne sommes pas déçus, bien au contraire, et nous voyons défiler sous nos yeux une alternance de champs cultivés et de pâturages avec des centaines de milliers de vaches à viande et/ou laitière, des étangs et des lagunes avec des aigrettes, des cigognes et des flamants roses.

Le conducteur est concentré car les camions ont le droit de rouler le dimanche. Nous suivons la journée de championnat argentine et les Goooooool des commentateurs nous informent des buts. Pour la petite histoire, River Plate l'a emporté 2-0...

IMG_151109_1131465_1280x853

IMG_151109_1131589_1280x853


C’est à la nuit tombante que nous arrivons à Rufino...fourbus !

Posté par Voyagescarbo73 à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]